mardi 11 mai 2010

Le coussin de Myriam


Un projet printanier pour m'aérer les esprits et me rafraîchir les idées... Avec un 50e anniversaire pour prétexte, François et moi avons eu l'idée de mettre nos talents en commun. C'était la première fois qu'on s'essayait à une vraie collaboration à parts égales, et je pense qu'on a encore besoin d'un peu de pratique! L'origami, c'est lui; la couture, c'est moi. Ni l'un ni l'autre vraiment dans son élément, c'était un peu déstabilisant... Mais je trouve que le résultat en valait vraiment la peine!


Pour un cadeau créé à partir de nos ressources «locales» (une retaille de rideau, une nappe, et des boutons achetés pour un tricot de bébé!) un soir de semaine, je pense qu'on s'est franchement bien débrouillés. L'origami s'est avéré vraiment plus rapide qu'on le croyait, une fois le motif décidé. Le principal défi à ce niveau a été d'éviter d'avoir des bords de tissu non finis dans le motif: il fallait que tous les côtés soient bien cachés pour ne pas s'abîmer, parce qu'un coussin aussi pâle est destiné à être lavé un jour ou l'autre. Pour la même raison, il a fallu repiquer certains plis pour qu'ils ne se défassent pas, l'usage n'étant pas exactement le même qu'une délicate sculpture de papier. Pas de petite décoration précieuse ici, que du fonctionnel, mais beau.


J'aime l'idée de faire des coussins dont le recto et le verso sont très différents: ça permet de changer de décor en une seconde. On peut faire un côté été et un côté hiver; un côté chic et un côté pour tous les jours; un côté à motif et un côté uni... Pour les pliages, les possibilités sont aussi nombreuses. Peut-être que, quand on aura oublié un peu cette première collaboration, on aura envie de répéter l'expérience...!

2 commentaires:

  1. Mais je la connais cette nappe! ;)
    Un coussin mini-wheats à votre image, Bravo!!

    RépondreEffacer